29 C
Antananarivo
vendredi 2 décembre 2022
$0

Vous n'avez pas encore sélectionné de publication à télécharger.

Economie

Politika 29

Au sommaire : Editoriaux La faim du monde par Raoto Andriamanambe L’élite, seul(e) chez soi par Constantin Grund Politique Diplomatie : de la pêche aux intérêts au péché d’orgueil La guerre en...

Politika 29

Au sommaire : Editoriaux La faim du monde par Raoto Andriamanambe L’élite, seul(e) chez...

Tourisme, nosy Be n’emmène pas au large

Alors que Nosy Be sortait d’une année 2019 faste et prospère sur tous les plans, elle se retrouve désormais à devoir gérer une multitude de problématiques, caractéristiques de son environnement socio-économique. La crise sanitaire induite par la Covid-19 a dessiné une toute nouvelle réalité. Des rues désertes, des commerces et des hôtels tristement vides, tel est désormais l’image arborée par l’Île aux parfums depuis deux ans.

Terres rares, convoitises immenses

Elles sont devenues indispensables aux batteries des véhicules électriques comme aux écrans des smartphones et aux éoliennes. Les terres rares font l’objet de nombreuses convoitises au niveau mondial. Elles sont composées d’un groupe de métaux aux propriétés voisines comprenant le scandium, l’yttrium, et les quinze lanthanides.

Terres rares d’Ampasindava, une société gourmande, une communauté sur sa faim

Dans un pays en voie de développement avide de ressources financières, comme Madagascar, l’exploitation des terres rares semble être un choix pour alimenter les caisses de l’État. Cependant, beaucoup craignent qu’elle n’apporte pas de retombées tangibles pour la population locale.

Politika 29

Au sommaire : Editoriaux La faim du monde par Raoto Andriamanambe L’élite, seul(e) chez soi par Constantin Grund Politique Diplomatie : de la pêche aux intérêts...

Économie bleue : Nosy Be en locomotive

Les enjeux économiques de la préservation de la biodiversité marine par rapport aux effets du changement climatique sont énormes. La région Diana est un hot spot de l’économie bleue. Grâce à l’Île aux parfums, elle est également la destination touristique numéro un mais elle symbolise également des problématiques actuelles du secteur.

Interview croisée de Bao Razafimahefa et de Lucien Razafindrakoto

Pourquoi les systèmes de sécurité sociale obligatoires peinent-ils à s’imposer à Madagascar ? Bao Razafimahefa (B.R.) : L’article 19 de la Constitution garantit le droit à la...

La pêche, la tête sous l’eau

L’île de Nosy Be est reconnue pour son écosystème marin extraordinaire. Outre le tourisme qui est la première source de revenus de la population locale, l’Île aux parfums figure parmi les zones stratégiques en termes de pêche, avec une production annuelle de 18 millions de tonnes en 2019 réalisée par quelque 20 000 pêcheurs. Des menaces planent pourtant sur cette voie potentielle de développement, à cause du changement climatique.

La petite mine des sociétés à participation de l’État

Ainsi, Jirama, la société nationale d’eau et d’électricité, occupe le haut du classement des entreprises les plus endettées, avec quelque 3 317 milliards d’ariary de passif, soit la moitié du total des passifs étatiques.

Interview du Professeur Holimalala Randriamanampisoa : « L’inflation frappe l’économie dans son ensemble, des ménages aux entreprises »

Les pays les moins avancés, comme la Grande île, subissent de plein fouet les effets de la guerre entre la Russie et l’Ukraine ainsi que ceux d’une relance post-Covid brutale. La responsable de la mention économie à l’université d’Antananarivo nous explique les mécanismes de cette inflation qui atteint sévèrement les ménages.

Terres rares d’Ampasindava, une société gourmande, une communauté sur sa faim

Dans un pays en voie de développement avide de ressources financières, comme Madagascar, l’exploitation des terres rares semble être un choix pour alimenter les caisses de l’État. Cependant, beaucoup craignent qu’elle n’apporte pas de retombées tangibles pour la population locale.

Terres rares, convoitises immenses

Elles sont devenues indispensables aux batteries des véhicules électriques comme aux écrans des smartphones et aux éoliennes. Les terres rares font l’objet de nombreuses convoitises au niveau mondial. Elles sont composées d’un groupe de métaux aux propriétés voisines comprenant le scandium, l’yttrium, et les quinze lanthanides.

Tourisme, nosy Be n’emmène pas au large

Alors que Nosy Be sortait d’une année 2019 faste et prospère sur tous les plans, elle se retrouve désormais à devoir gérer une multitude de problématiques, caractéristiques de son environnement socio-économique. La crise sanitaire induite par la Covid-19 a dessiné une toute nouvelle réalité. Des rues désertes, des commerces et des hôtels tristement vides, tel est désormais l’image arborée par l’Île aux parfums depuis deux ans.

«L’île Maurice continue de nuire à d’autres pays et de creuser les inégalités»

L’île Maurice s’est positionnée comme un pays de choix pour les investissements offshore en direction de l’Afrique, en permet- tant aux multinationales de détourner des millions de dollars qui reviennent de juste droit aux pays africains, notamment les pays à faible revenu.

Madagascar – île Maurice : une convention fiscale à sens unique

En 2019, l’île Maurice avait fait la Une de la presse mondiale, non pas pour ses plages de sable fin, ses eaux cristallines et ses hôtels majestueux, mais pour la fuite de documents pointant du doigt la manière dont des entreprises profitent du régime fiscal particulièrement attractif de ce pays voisin de Madagascar. Elle est l’une des destinations privilégiées des grands groupes malgaches également.

Interview de Hery Lanto Rakotoarisoa : «Les employés des entreprises franches ne perçoivent plus des rémunérations inférieures à 250 000 ariary»

Après le choc provoqué par la crise sanitaire et une turbulence engendrée par le contexte international tendu, le secteur textile veut retrouver son dynamisme. Le président du GEFP livre sa feuille de route et président du Groupement des entreprises franches et partenaires (GEFP) nous parle du secteur.

Interview de Barson Rakotomanga : « La vie sociale du travailleur est totalement occultée »

Syndicalisme et vie des sociétés est souvent en première ligne dès qu’il s’agit de se battre pour un meilleur environnement du travail. Son secrétaire général apporte ses éclairages sur le monde du textile- habillement qui est l’un des secteurs les plus pourvoyeurs d’emploi.

Lire nos parutions en ligne

spot_img

Suivez-nous sur

AccueilEconomie