20 C
Antananarivo
vendredi 2 décembre 2022
$0

Vous n'avez pas encore sélectionné de publication à télécharger.

Montée des eaux, les îles réclament un«traitement différencié »

SociétéMontée des eaux, les îles réclament un«traitement différencié »

Le monde est proche d’un point de non-retour. Des pays insulaires sont appelés à disparaître si le niveau de réchauffement climatique n’est pas maintenu.

«Nous ne resterons pas les bras croisés alors que l’eau monte autour de nous». En 2022, le ministre des Affaires étrangères de l’archipel des Tuvalu, Simon Kofé, avait tenu un discours qui avait frappé les esprits, notamment dans sa dramaturgie et dans sa mise en scène. Il avait les pieds dans l’eau afin de chercher à interpeller les dirigeants du monde entier sur les conséquences du réchauffement climatique.

En effet, l’archipel des Tuvalu, ce petit pays des îles Pacifique, est menacé par la montée des océans, comme des milliers d’autres îles dans le monde..

Scénarios de référence

Les territoires insulaires sont en première ligne des effets du réchauffement climatique. Les villes des littoraux malgaches, comme Morondava, en sont les témoins privilégiés. En général, les îles de l’océan Indien sont en danger. La zone de l’indianocéanie est la troisième région du monde la plus exposée aux risques naturels. La dernière saison cyclonique en donne un aperçu.

La Grande île a été traversée par six cyclones qui ont engendré des pertes humaines et matérielles importantes. « Sur les trente dernières, on estime les pertes économiques liées aux effets du dérèglement climatique à plus de 17 milliards de dollars », note la Commission de l’océan Indien (COI), une organisation regroupant les îles du bassin sud-ouest de l’océan Indien.

L’organisation régionale était présente à Charm-el-Sheikh, lors de la Cop27 pour « faire valoir les besoins spécifiques des îles ». En effet, comme l’Afrique, les îles en développement sont des contributeurs minimes des émissions de gaz à effet de serre. Elles sont même marginales comptant pour moins de 1% du total des émissions entre 1960 et 2014. De nombreuses îles sont vouées à disparaitre, notamment dans le Pacifique. D’après des scénarios de référence du Département américain de la défense relatifs à la montée des eaux, par exemple, l’un des atolls des îles Marshall ainsi que des milliers d’autres îles, pourrait devenir inhabitable lorsque le niveau des eaux augmentera de 40 centimètres, un scénario probable dès 2050.

La menace posée par l’élévation du niveau de la mer est la pierre angulaire des négociations sur le changement climatique, la question principale mise en avant par les petits États insulaires en développement (PIED).

Scénarios de référence

« L’investissement, c’est maintenant qu’il faut le consentir. Il y a urgence ! », avait insisté Pr Vêlayoudom Marimoutou, le secrétaire général de la Commission de l’océan Indien. L’organisation a ardemment plaidé en faveur de l’accélération des actions concrètes notamment le respect des promesses pour s’adapter, des engagements pour accompagner les efforts et la délicate question des moyens pour permettre aux îles d’être résilientes.

Les îles d’Afrique, comme d’autres continents, subissent les dommages des dérèglements climatiques dont elles ne sont pas responsables. L’organisation régionale a également plaidé pour l’opérationnalisation du réseau de Santiago pour un mécanisme de financement des pertes et dommages, avec un fonds dédié. Ce sujet a été au cœur de la Cop27.

Pendant que les pays les plus pollueurs jouent avec le climat, le niveau des eaux monte, résultat du réchauffement des mers et de la fonte des glaces au Groenland et en Antarctique. Selon des études, les inondations rendront certaines zones inhabitables bien avant que les mers ne s’en emparent définitivement. D’où la nécessité pour les îles de bénéficier d’un traitement différencié et d’une attention particulière.

« Dans tous nos pays d’Afrique, il faut former la jeunesse, offrir des opportunités d’emplois en phase avec les défis climatiques, énergétiques et environnementaux, les nouvelles tendances socioéconomiques et l’aspiration au bien-être de nos populations ; ou autrement dit, offrir des opportunités en phase avec le devenir du monde. Plus de 60% des métiers de demain n’existent pas aujourd’hui et il ne fait aucun doute que les emplois climatiques constitueront une part importante de ces métiers », avait sensibilisé le secrétaire général de la Commission de l’océan Indien. 

Articles les plus populaires

Politika 29

Au sommaire : Editoriaux La faim du monde par Raoto Andriamanambe L’élite, seul(e) chez...

Tourisme, nosy Be n’emmène pas au large

Alors que Nosy Be sortait d’une année 2019 faste et prospère sur tous les plans, elle se retrouve désormais à devoir gérer une multitude de problématiques, caractéristiques de son environnement socio-économique. La crise sanitaire induite par la Covid-19 a dessiné une toute nouvelle réalité. Des rues désertes, des commerces et des hôtels tristement vides, tel est désormais l’image arborée par l’Île aux parfums depuis deux ans.

Terres rares, convoitises immenses

Elles sont devenues indispensables aux batteries des véhicules électriques comme aux écrans des smartphones et aux éoliennes. Les terres rares font l’objet de nombreuses convoitises au niveau mondial. Elles sont composées d’un groupe de métaux aux propriétés voisines comprenant le scandium, l’yttrium, et les quinze lanthanides.

Terres rares d’Ampasindava, une société gourmande, une communauté sur sa faim

Dans un pays en voie de développement avide de ressources financières, comme Madagascar, l’exploitation des terres rares semble être un choix pour alimenter les caisses de l’État. Cependant, beaucoup craignent qu’elle n’apporte pas de retombées tangibles pour la population locale.

Interview de Richard Rakotonirina : « Madagascar gagnera à coopérer avec les pays qui respectent sa souveraineté »

Très discrète auparavant, l’association Les Amis de la Russie à Madagascar s’est réveillée pour défendre farouchement les relations entre les deux pays et la Russie. Entretien avec son président.

Interview du Professeur Holimalala Randriamanampisoa : « L’inflation frappe l’économie dans son ensemble, des ménages aux entreprises »

Les pays les moins avancés, comme la Grande île, subissent de plein fouet les effets de la guerre entre la Russie et l’Ukraine ainsi que ceux d’une relance post-Covid brutale. La responsable de la mention économie à l’université d’Antananarivo nous explique les mécanismes de cette inflation qui atteint sévèrement les ménages.

L’élite, seul(e) chez soi

L’élite. Rien que le son de ce mot est une sonate à mes oreilles. Faire partie de l’élite, c’est mon rêve d’enfant. Car j’ai toujours supposé que, là-haut, je n’aurai plus de soucis. Si bien que le travail manuel, suer sang et eau n’est pas tellement quelque chose qu’on n’a jamais connu.

Interview de Max Andonirina Fontaine: « L’Afrique a insisté pour que le loss and damage soit inscrit dans l’agenda de la Cop27 »

Il est l’un des symboles de la jeunesse pleinement engagée en faveur de la lutte contre le changement climatique. Max Andonirina Fontaine, YLTPien et fondateur et CEO de Bôndy, a pris part à la Cop27. Il nous partage son ressenti et analyse pour nous les avancées et les défis qui attendent particulièrement l’Afrique et Madagascar en matière environnementale.

Ambohitriniandriana, au passé composé

0
Avant Ikongo, avant Iabohaza, un drame d’une ampleur inédite avait frappé le cœur de la société Malgache. La vie des habitants du fokontany d’Anosikely, de la commune rurale d’Ambolotarakely, dans le district d’Ankazobe, région Analamanga, sera à jamais bouleversée par une attaque sans précédent. Aujourd’hui, leur vie est rythmée par la peur et l’inquiétude. Récit.

Madagascar – île Maurice : une convention fiscale à sens unique

0
En 2019, l’île Maurice avait fait la Une de la presse mondiale, non pas pour ses plages de sable fin, ses eaux cristallines et ses hôtels majestueux, mais pour la fuite de documents pointant du doigt la manière dont des entreprises profitent du régime fiscal particulièrement attractif de ce pays voisin de Madagascar. Elle est l’une des destinations privilégiées des grands groupes malgaches également.

Une guerre que personne ne connaît

0
Les menaces viennent uniquement de l’intérieur. Les coups d’État, les renversements, les escarmouches entre le pouvoir et les milices dans les zones rurales…

La pêche, la tête sous l’eau

0
L’île de Nosy Be est reconnue pour son écosystème marin extraordinaire. Outre le tourisme qui est la première source de revenus de la population locale, l’Île aux parfums figure parmi les zones stratégiques en termes de pêche, avec une production annuelle de 18 millions de tonnes en 2019 réalisée par quelque 20 000 pêcheurs. Des menaces planent pourtant sur cette voie potentielle de développement, à cause du changement climatique.

Interview de Pierre Lenoble Navony : «Certains s’affirment être démocrates alors qu’ils confisquent la...

0
Tensions politiques et sociales, préparation de la présidentielle… Le président du Haut conseil pour la défense de la démocratie et de l’État de droit (HCDDED) n’épargne aucun sujet et partage pour Politikà ses points de vue sur ces sujets.

Lire nos parutions en ligne

spot_img

Suivez-nous sur

AccueilSociétéMontée des eaux, les îles réclament un«traitement différencié »